Libération de MONTPELLIER...

Les derners blindés allemands traversent Montpellier; une force encore redoutable!..
Parfois le départ de l'ennemi s'effectue en de tristes équipages...
Le camion, désormais célèbre, du corps franc Les Corsaires fait son entrée à MONTPELLIER
Les premiers tanks destroyers débarqués en Provence accompagnent le général DE LATTRE
A l'esplande de MONTPELLIER 2000 maquisards acceuillent le général DE LATTRE DE TASSIGNY

Garder la Mémoire jusqu'à ce qu'elle entre dans l'Histoire

3 septembre 1944 à l'Esplanade de MONTPELLIER, les maquisards présentés par Gilbert DE CHAMBRUN rendent les honneurs au général DE LATTRE DE TASSIGNY

Pierre JAUDON,
Président d'Honneur de l'Amicale du 80°R.I.- Brigade du Languedoc (B.L.L)


Nous avons décidé de nous rassembler sur l’esplanade de MONTPELLIER à l’endroit même où éclata au grand jour ce phénomène extraordinaire de la résistance qui, après avoir maintenu la vérité de l’existence d’un peuple libre, allait participer au premier rang à la libération de la France.

Pour nous tous, cela a été un grand moment de vérité et d’émotion. Pour les plus jeunes, une source d’espérance et de confiance en l’avenir de notre pays. Pour nos Associations, le moment privilégié de se réunir pour passer le témoin à ceux qui nous suivent et sauront, à leur manière, maintenir cette précieuse mémoire que nous avons tant bien que mal portée jusqu’à ce jour.

Nous avons été tous touchés par l’accueil de cette belle capitale du Languedoc et remercions chaleureusement tous ceux qui nous ont aidé à si bien nous retrouver. J’ai noté particulièrement l’offre que m’a faite le Général MONNET, Président des Amis du Musée de l’Infanterie et celle qui suit semblable du général CAMBON DE LA VALETTE, responsable du Musée Régional de la Résistance.

Il s’agit d’accueillir tout texte relatant un moment de notre épopée, depuis les premiers jours des maquis, écrit par l’un ou par l’autre des membres de nos Associations. Je pense par exemple à des témoignages écrits par nos amis DAUDET, FEBVET ou JACQUEMIN ou bien d’autres.

La porte nous est ouverte pour une Tribune ou une Mémoire bien supérieure à celle de notre non moins indispensable "ISARD". Les Musées de MONTPELLIER seront d’ailleurs destinataires de notre journal.

Voilà donc une conséquence concrète et très intéressante de notre rassemblement du 23 septembre. Cela fait donner plus de sérénité et plus de durée à la mémoire dont nous sommes  porteurs.

Ainsi le récit de nous tous, résistants de la BLL, soldats du 80 et celui de nos camarades tombés au départ ou en chemin sera précieusement conservé et mis à la disposition des générations futures. Pour savoir, elles pourront aller à la source.

Enfin notre rassemblement en une seule Association, réunion de nos forces et passage aux générations suivantes et aussi un retour à la source unique d’où nous sortons, la BLL et son prolongement le 80°R.I. Qu’il nous soit permis de remercier de tout cœur et au nom de tous mes camarades, les responsables des diverses Associations, pour le travail fourni au profit de notre mémoire commune  et pour leur esprit d’union et d’efficacité.

A ceux qui nous suivent d’imaginer librement les formes de manifestation de la mémoire précieusement conservée et à l'enrichir sans cesse. Les Musées de MONTPELLIER, grâce à la générosité de leurs responsables, seront un jour la source précieuse et incontournable où pourront s’abreuver les générations futures.


 

En-tête

René BRUGIE, nouveau Président de l'Amicale.


Aujourd'hui, nous sommes quelques descendants dont l’ambition est de garder le souvenir de ce régiment. Nous ne sommes pas des acteurs, nous étions trop jeunes. Nous n’avons pas eu de choix à faire  ni de danger à courrir volontairement. Il serait donc vain et sot de nous agréger à une histoire qui est celle de nos aînés.

Cependant, les liens affectifs qui nous unissent à ces combattants toutes origines confondues, ont généré des moments forts à notre existence dont on se souvient. Que ce soit en 1939 en Lorraine à THIONVILLE ou METZ, en 1944 en Languedoc, nous avons été touchés par la disparition, l'absence, la soufrance d' êtres chers.  A l'invasion de la zone libre, pendant l'occupation jusqu'à la libération, nous avons été témoins de mères, d'épouses au foyer dans l'angoisse d'une arrestation. Enfin, le  moment inoubliable de la libération qui délivrait de l'angoisse et les joyeuses retrouvailles de camarades libérés.  

Le passé est un éternel recommencement, dit'on ?  Notre contribution au souvenir de ces volontaires, dont nous avons encore le visage sous nos yeux, est aussi un message.  Ils ont contribué à donner de la France une autre image que celle d'un Etat soumis à l'occupant et au régime nazi. Nous avons été mis en garde. Ils nous ont demandé d'être attentifs aux usurpateurs afin que le sacrifice de leurs camarades et l'objet de leur engagement ne soient pas confisqués ou dévoyés.

Eu égard aux souvenirs,  la repentance parfois nous exaspère. On crée l'amalgame qui ne sait plus faire de différence entre l'Etat collaborateur et la France résistante, celle dont nous sommes fiers.  Nous avons vu et entendu et nous possédons souvenirs, documents qui appuient la véracité et la pertinence de nos propos et de nos récits. A nous de les faire surgir des tiroirs et des lieux où ils ne servent à rien, comme le demande notre président Pierre JAUDON. 


Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Frédéric Mayet | Réponse 11.07.2014 18.35

Bonjour, journaliste à Midi Libre je souhaiterai pouvoir publier des photos de cette page. Est-ce possible ?

rené Brugié 12.07.2014 19.47

Monsieur MAYET. Veuillez prendre contact avec moi au 04.67.70.99.68
Merci.

Voir tous les commentaires

Commentaires

20.02 | 18:20

Bonsoir, Mon Père Marc Petit a été un des rares soldats du 80 RI à ne pas être fait prisonnier dans l'Aisne en compagnie de l'aumônier du régiment. rens SVP

...
29.12 | 20:51

Bonsoir je voulais savoir si l'amicale du 80 RI est toujours actif ?
Le frère de mon arrière grand-père était au 80 Ri et mort le 12.06.1940 à Lans (89)...

...
07.10 | 13:29

Bonjour je suis le fils de MR GARCIA HYPPOLITO faisant parti de ce maquis . Sauvé grace a son anniversaire le 22 aout 1944 j'aimerais + de renseignements merci

...
29.08 | 00:31

Bravo pour cette oeuvre de mémoire; Claire Berton, nièce du sculpteur Louis Bancel, qui érigea le Monument aux Déportés de Buchenwald au Père Lachaise;

...
Vous aimez cette page