Un lieu de souffrance ...

Description

LIBERATION VILLAGE-NEUF

Liuetenant GRIMONPREZ, Ingénieur des Mines à ALES. Tué le dimanche 21 janvier 1945 au cours d'une reconnaissance d'un blockaus avec le Sgt. LAUZE.

L'ennemi occupe toute la bande de terrain entre le Rhin et le canal de HUNINGUE et en avant du canal vers ST LOUIS et MICHELFELDEN. Pendant la nuit du 29 novembre, une compagnie du 2ème bataillon a occupé ROSENAU. L'attaque a pour but d'occuper VILLAGE-NEUF et éventuellement HUNINGUE. Elle est commandée par le Colonel SALAN commandant le 6ème R.I.C. Il dispose: 

 - 6ème R.I.C
 - 2 bataillons de la B.L.L
 - 1 peloton de T.D (Tanks Destroyers) du R.C.C.C
 - 1 groupe de 105 (III/RACM)
 - 2 groupes de 155 (IV/RACM )
 - 1 cie du génie (71/3)
 - 3ème Cie de ramassage 

Ordres du Colonel SALAN (analyse de la situation - Répartition de Moyens - organisation du commandement )  intégralement écrits au J.O.du Groupe de commandos, cités pour mémoire.
Pour couvrir l'action principale sur VILLAGE-NEUF, le Colonel SALAN ordonne:
- Occuper de nuit le village de ROSENAU, l’écluse 245 (NE de BLOTZEIM-LA-CHAUSSEE et la côte 241
- Masquer de jour par des feux les villages de LÖCHLE et de SCHAFFERHOF
- Déclencher l’attaque de VILLAGE-NEUF à l’aube, aprés une préparation d’artillerie de 40 minutes
- Entamer dés que possible l’exploitaton sur HUNINGUE.

Dans la nuit, le 2ème Bataillon de la B.L.L (Cdt TESTOR, maquis ARETE-SAULE, JEAN-PIERRE, maquis DU GUESCLIN) a occupé ROSENAU et le passage 241,6 sur le canal. Le 2ème commando (BENEZIT/BATTLE) prend position à la lisière Nord-Est de MICHELFELDEN. Le 1er Commando (GOUDINOUX/BAYZANG) garde sa position à la lisière Est de ST. LOUIS. Le 3ème Commando (DEBROAS/LACAILLE) détache une Section à MICHELFELDEN, une autre à la frontière Suisse à la disposition du Lt. Colonel SILBERT (Cdt. en second de la B.L.L) une autre en réserve à ST.LOUIS à l'usine PFEIFER.

Le 4ème Commando (GOMEZ/DÜRLEMAN) place 1 Section de mitrailleuse à la sortie de ST.LOUIS sur la route de HUNINGUE, l'autre à MICHELFELDEN. Le Lt.Colonel BRUGIE dispose son P.C. à MICHELFELDEN avec le Lt.Colonel DESSERT (adjoint du Colonel THOMAS cdt. la B.L.L). 1 Bataillon américain de 48 mortiers de 150 m/m prend position à ST.LOUIS pour participer à la préparation de l'appui d'attaque.

A 7H30, préparation de tirs terminée, le 2ème Commando (BENEZIT) a reçu la mission de progresser à partir des lisières de MICHELFELDEN pour s'emparer du Pont du canal entre MICHELFELDEN et VILLAGE-NEUF. Le pont est fortement tenu par de l'infanterie ennemie installée dans des tranchées avec armes automatiques et fusées anti-chars.  Aprés 2 tentatives infructueuses et avec l'appui de 2 tanks-destroyers, la Section du Cne. CAILHOL (tué à ST LOUIS) réussit à franchir le pont vers midi.

Le 2ème Commando (BENEZIT) fait la jonction avec le 2ème bataillon du 6ème R.I.C. qui a progressé sur l'axe ROSENAU/VILLAGE-NEUF appuyé par une peloton de Tanks-Destroyers. Combats trés durs dans le village où l'ennemi est retranché dans de nombreuses maison. Emanuel SOLERS, le plus jeune de la B.L.L (maquis ORA de DURENQUE Aveyron), trouve à l'âge de 16 ans une mort glorieuse.Le village est nettoyé vers 15H00. Certains éléments atteignent le Rhin et avancent en direction d'HUNINGUE. Le Lt.Colonel BRUGIE suivi de 3 hommes s'empare de la tranchée le long du canal et fait 29 prisonniers. Le nombre de prisonniers du groupe de commandos et de 92 allemands à 16H00.

A 16H00, VILLAGE-NEUF est entièrement occupé, mais les Alemands tiennent encore HUNINGUE.


 

- Lettre du 3 décembre 1944 du Lt.Colonel E. BRUGIE adressé au Lieutenant FIRTION d'ARVIEU (Aveyron) pour prévenir la famille du jeune SOLER tué à VILLAGE-NEUF (âgé de 16ans).

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

20.02 | 18:20

Bonsoir, Mon Père Marc Petit a été un des rares soldats du 80 RI à ne pas être fait prisonnier dans l'Aisne en compagnie de l'aumônier du régiment. rens SVP

...
29.12 | 20:51

Bonsoir je voulais savoir si l'amicale du 80 RI est toujours actif ?
Le frère de mon arrière grand-père était au 80 Ri et mort le 12.06.1940 à Lans (89)...

...
07.10 | 13:29

Bonjour je suis le fils de MR GARCIA HYPPOLITO faisant parti de ce maquis . Sauvé grace a son anniversaire le 22 aout 1944 j'aimerais + de renseignements merci

...
29.08 | 00:31

Bravo pour cette oeuvre de mémoire; Claire Berton, nièce du sculpteur Louis Bancel, qui érigea le Monument aux Déportés de Buchenwald au Père Lachaise;

...
Vous aimez cette page